Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>
ROTARY NORMANDIE

Ou en sommes-nous de la Polio?

Le compte à rebours a commencé

Eradication de la Polio, les progrès

1985 : 350 000 cas par an

Paralysies séquellaires : 17 500

Décès : 1 750

1000 cas par jour

2014 : 3 pays

Nigeria

Inde

Pakistan

Afghanistan

342 cas

2017 : 18 cas

Aujourd'hui

La biologie du virus polio fait que seule une éradication totale et confirmée de trois années de suite peut nous mettre à l’abri, d’une récidive de cette terrible pandémie (350 000 cas dans le monde par an, il y a 50 ans, 18 en 2017). L’effort financier et humain pour en finir est considérable. Si nous arrêtions maintenant, il y aurait 200 000 cas par an dans dix ans.

 

Le Pakistan, un pays à haut risque

Mars 2013

Avril 2016

Des hommes armés circulant à moto ont abattu sept policiers qui escortaient des équipes de vaccination contre la polio dans la mégalopole pakistanaise de Karachi mercredi, ont indiqué des sources policières et hospitalières.
 

Campagne de vaccination à haut risque au Pakistan

Janvier 2018

Deux employées du programme de vaccination antipolio ont été tuées ce jeudi 18 janvier à Quetta, dans le sud-ouest du Pakistan. Ces deux femmes, une mère et sa fille, sont les dernières victimes d'une série d'attaques contre le programme d'éradication de cette maladie. Plus de 100 personnes ont été tuées dans des attentats depuis 2012.

 

Une belle rencontre

Tout a commencé à Val de Reuil au centre de fabrication des vaccins, rencontre avec Latif (deuxième en partant de la droite).

Institut Pasteur, 24 Octobre 2016, décision de faire quelque chose ensemble lors des journées mondiale de lutte contre la Polio.

A l’occasion de la Journée Mondiale contre la Polio du 24 octobre 2016 et à l’initiative de Sanofi Pasteur, la médaille de Louis Pasteur a était remise à deux personnalités emblématiques de l’engagement quotidien de milliers de personnes pour venir à bout de cette maladie invalidante.

Azra et Latif sont vaccinateurs. Ils sont aussi Pakistanais et ont décidé de poursuivre leur mission de lutte contre la polio dans des régions où ils ne sont pas toujours les bienvenus. Au péril de leur vie. Protégée par deux policiers en armes, Azra vaccine « au porte à porte », dissimulant son matériel médical pour passer inaperçue. « Un de mes neveux est handicapé à cause de la polio, explique-t-elle. Il ne peut pas marcher. S’il avait reçu ces quelques gouttes de vaccin, il jouerait aujourd’hui comme les autres enfants. Je ne peux pas laisser tomber. » Pour sa part, Latif a reçu des menaces et a été victime d’une agression qui lui a valu deux mois d’hospitalisation. Mais il ne cède pas : « Pas question de reculer. J’irai jusqu’au bout, jusqu’à ce que le Pakistan en ait fini avec cette maladie. » Et malgré l’assassinat de 122 vaccinateurs dans le pays ces dernières années.

 

Azra et Latif représentent tous les acteurs de santé, dans les zones reculées, de grande pauvreté ou de guerre, qui ne transigent pas avec leurs convictions. C’est à ce titre que Sanofi Pasteur a souhaité qu’ils reçoivent la médaille de Louis Pasteur. Elle leur sera remise à l’Institut Pasteur, à l’occasion de la Journée Mondiale contre la Polio, pour leur contribution à l’Initiative Mondiale pour l’Eradication de la Polio lancée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en 1988. Cette année là, la cible est actée : après la variole, la polio sera la deuxième maladie humaine à être rayée de la surface du globe. Hautement contagieuse, causant des paralysies irréversibles et parfois mortelles, elle touche principalement les enfants. Se met alors en place une chaîne d’engagements complémentaires, où chaque maillon jouera un rôle essentiel.

 

Latif en action

Azra en action

Un destin tragique pour Latif

Engagé dans la lutte contre la polio depuis plus de 20 ans au Pakistan, Latif avait monté en 2004 une école et un centre de vaccination destinés aux enfants défavorisés des faubourgs de Karachi. Après avoir été attaqué et avoir vu son école fermer, Latif a reçu une balle de Kalachnikov, artère arrachée plus lésion du nerf sciatique. Deux ans d'hôpital seront nécéssaire à son rétablissement. Latif a repris ses activités et ses vaccinations. Honoré à l'Institut Pasteur de Paris le 24 octobre 2016, Latif rêve aujourd'hui de réouvrir cette école et ce centre de vaccination, à Site Town au Pakistan. 

Le Projet

Avec le laboratoire Sanofi, nous travaillons à réhabiliter le centre de vaccination  ainsi que l’école attenante. L'action va combiner :

 

  • La restauration d’une école détruite en partie par l’attentat
  • Le ré-équipement du centre de vaccination Polio + annexé à cette école
  • Des actions de vaccination en régions reculées à partir de ce centre et de cette équipe de vaccination.

 

Les besoins sont nombreux :

_ Véhicule                                                                                                   _ Chaine du froid

_ Ordinateur                                                                                               _ Système de sécurité

_ Pupitre                                                                                                     _ Tableaux noirs

_ Uniformes

L'école attenante au centre de vaccination dans le quartier de Side Town

Le quartier de Side City

Le club d’Elbeuf étant pilote de ce projet, il a été suivi par les clubs de Flers-Condé, de Pont-Audemer et le Rotaract de Rouen. Le laboratoire Sanofi de son coté participant par un don élevé.

Sanofi (via Rotary Actions 1640) pour 10 000 €

Rotary Club Elbeuf pour 3000 €

Rotary Club Flers-Condé pour 1500 €

Rotary Club Pont-Ademer pour 500 €

Collecte du District pour 1250 €

Rotaract de Rouen pour 200 €

 

Après étude de ce projet (demande d’une subvention mondiale), La Fondation a validé le dossier Latif de demande de subvention le 18 septembre 2018 et nous pouvons utiliser 65 000 US $.

La demande de subvention demandée par le Rotary Club d'Elbeuf au nom du District 1640 pour la réhabilitation matérielle de l’école vient d’être validée.


 

Des problèmes rencontrés

  • C’est au Pakistan
  • Vérification de visu impossible avant l’action
  • Sanofi ne prendra pas en charge ses employés qui se rendraient là-bas
  • Système bancaire complexe pour les étrangers et taxes variables
  • Les devis

Heureusement , nous avons des contacts là bas, en particulier Aziz Memon, responsable de la lutte contre la Polio au niveau national et rotarien.

Besoin de financement sur trois ans

Fonctionnement 69K $ sur trois ans

Fonctionnement du centre de vaccination

5 travailleurs polio (1 agent de santé, 1 vaccinateur et 2 agents de mobilisation sociale)

Fonctionnement de l'école

Salaires (1O employés), pendant 3 ans

Campagne sociale

Religious Scholar and hiring, Religious Mobilizer, Male & Female political activist

 

 

La Fondation ne prend pas en charge les salaires, il nous faut trouver des fonds pour les salaires des vaccinateurs et des enseignants.

Nous soutenir

Nous avons déjà 20 000€, mais il manque encore pour financer le fonctionnement de l'école (essentiellement les salaires).

Toute participation sera bienvenue. Elle pourrait se faire, pour les clubs par un versement à Rotary-Action 1640 en précisant l’affectation (Projet Latif Polio) ou bien être directement adressés au club Lyon-Val de Saöne, en allant sur son site internet où une page spéciale permet de donner au Fond de Dotation du District 1710.

Pour les particuliers, les dons versés au Rotary pour cette action ouvrent droit à une déduction fiscale en faisant leur don à Rotary-Action 1640, toujours en précisant l'affectation (Projet Latif Polio). Ainsi, un don de 30€ me reviendra à 10€.

Nous vous remercions de votre générosité et vous confirmons que l'intégralité de vos dons sera utilisée pour la rénovation et redémarrage de l'école et du centre de vaccination de Latif à SiteTown au Pakistan.

Christian Pagès
Polio Plus
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus