Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Retour
David GONCALVES
4 janvier 2020
Fécampois d'adoption, des lycéeséens racontent les traditions de Noël

Fécampois d'adoption, des lycéeséens racontent les traditions de Noël

Ils ont 16 ou 17 ans. Ils sont en première ou en seconde à la Providence. Accueillis pour l’année scolaire dans des familles fécampoises grâce au Rotary et à l’association Wep, Maria, Carissa, Gustavo et Alana passeront Noël dans la cité des Terre-Neuvas. Une première pour ces adolescents originaires du Brésil, du Mexique et des États-Unis. L’occasion, aussi, de comparer les traditions françaises à celles de leur pays.

Points communs à toutes ces cultures : les repas de famille, les échanges de cadeaux, les sapins décorés, la présence de la crèche, celle du père Noël, bien sûr, et la messe de minuit, souvent célébrée plus tôt dans la soirée.

Aux États-Unis, c’est Thanks giving qui donne le coup d’envoi des festivités, fin novembre.

Sauter sept fois une vague en faisant un vœu

« À table, il y a la famille, les amis », raconte Carissa, du Nebraska. On mange beaucoup. Il y a de la dinde. Ce jour-là, je fais des cadeaux également à mes parents, à mon frère. » Pour Noël, rebelote, avec les grands-parents et les cousins. Et une nouvelle tournée de cadeaux, plus abondante, celle-là. « On est une trentaine, en général. » Ce qu’elle aime, dans cette période ? « Il fait froid en décembre dans le Nebraska. On a beaucoup de neige. C’est très joli. »

Au Brésil, c’est tout le contraire. « Normalement, à Noël, il fait chaud chez nous, confie Maria. Les gens vont à la plage ou à la piscine. On mange de la dinde, il y a aussi beaucoup de desserts et de fruits. Le 24, on reste avec la famille. À minuit, tout le monde s’embrasse. Les cadeaux, c’est surtout pour les enfants. Ils les découvrent le 25 au matin. » L’un des rituels propres au Brésil, c’est cette baignade dans l’océan. « Il faut sauter sept fois une vague, en faisant un vœu, ça porte chance pour l’année qui suit. »

Quid du Mexique ? Côté météo : ni neige, ni canicule. Mais une température agréable, printanière dirait-on en Normandie. « Il fait aux alentours de 16 degrés, indique Gustavo. Le 24 décembre, on fait un dîner avec les oncles, les tantes, les cousins, les papys et mamies, poursuit l’adolescent. En général, on est une vingtaine de personnes. Il y a des cadeaux pour tout le monde. On se couche vers 2 heures du matin. Les enfants ouvrent leurs paquets le 25. »

0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Cette semaine, nous y sommes !

Cette semaine, nous y sommes !

Grâce à plusieurs décennies d'expérience dans l'éradication de la polio, les membres du Rotary...

Michel PENLAE
24 avril 2022
Conférence le 6 Avril organisée par le e-Club de Normandie

Conférence le 6 Avril organisée par le e-Club de Normandie

en ZOOM - ID 242728357

Michel PENLAE
31 mars 2022
Deuxiéme conférence du cycle "handicap" le 23 mars à 20h30 en Zoom

Deuxiéme conférence du cycle "handicap" le 23 mars à 20h30 en Zoom

Voici notre deuxième conférence exceptionnelle sur l'accompagnement éducatif des personnes avec...

Michel PENLAE
20 mars 2022
Le RC ROUEN-FLAUBERT soutient le centre Becquerel

Le RC ROUEN-FLAUBERT soutient le centre Becquerel

Dans le cadre d’une action rotarienne, le Rotary Rouen Flaubert a organisé avec le concours des...

Michel PENLAE
19 mars 2022
Une conférence pour le CHU - Pédiatrie de Caen

Une conférence pour le CHU - Pédiatrie de Caen

Poursuivez ici selon votre inspiration...

Michel PENLAE
11 mars 2022