Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>
Retour
David Goncalves
27 novembre 2018
Olympiades : Artisanat et commerce, nous avons tant d'emplois à offrir

Olympiades : Artisanat et commerce, nous avons tant d'emplois à offrir

Il représente 94 000 entreprises en Normandie et 106 000 salariés. Coiffeur près du Havre, Christophe Doré, président de l’U2P, l’union des entreprises de proximité, est la voix des artisans, commerçants et professions libérales de la région. Il sera présent aux Olympiades des métiers. Entretien.

Votre organisation professionnelle est moins connue que le Medef. Et pourtant, elle pèse lourd…

L’Union des entreprises de proximité, l’U2P, représente et défend les entreprises de l’artisanat, du commerce de proximité et des professions libérales. Elle est l’organisation nationale interprofessionnelle qui rassemble le plus grand nombre d’entreprises adhérentes. En Normandie, ce sont 94 000 entreprises et 106 000 salariés. Des entreprises qui ont des richesses mais aussi des faiblesses.

L’emploi est un de vos sujets majeurs ?

Nos entreprises sont créatrices d’emplois. La plupart ont des difficultés à recruter, au point de devoir refuser des marchés. Un véritable paradoxe quand on connaît la situation du chômage en Normandie.

Nous subissons avec décalage les effets de la crise de 2008. Nous avons formé moins de jeunes dans les années qui ont suivi. Aujourd’hui, c’est la double peine : moins de professionnels formés et un grand nombre de départs à la retraite. Dans le bâtiment, dans la restauration, dans la coiffure, c’est très tendu.

La transmission des entreprises est-elle une autre source de préoccupation ?

Nous avons de très belles entreprises, qui ne trouvent pas de repreneurs. Les micro-entreprises fragilisent nos secteurs. Dans la coiffure, il y a en France 62 000 entreprises mais 20 000 sociétés hors salon. Qui porte les 118 000 salariés ? Qui développe l’apprentissage ? Pas les micro-entreprises ! Forcément, il est plus facile d’avancer en tenue légère et en baskets qu’avec des rangers de 20 kg aux pieds, mais c’est une politique de court terme.

Que pensez-vous de la réforme de la formation ?

Je crois en un vrai partenariat fort entre l’Éducation nationale, les Régions et les branches professionnelles. Il est important de ne pas oublier les professionnels. Nous sommes à même de porter des messages forts auprès des familles et des enfants. Sur l’apprentissage, nous compterons les points après la réforme. Il y aura peut-être moins de centres mais davantage de plateformes territorialisées numériques. Ce peut être une chance aussi.

0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Le club les Andelys-Gaillon-Vallée de Seine soutient le Liban

Le club les Andelys-Gaillon-Vallée de Seine soutient le Liban

Le club a choisi d'accompagner l'association "Tartine du matin", crée en mars dernier pour aider...

Sophie Roughol
12 octobre 2020
Le Rotary et son Miel de l'espoir

Le Rotary et son Miel de l'espoir

Tous les ans les Rotary Clubs de la Manche regroupés en Interclubs sous la présidence de Jacques...

Sophie Hery
9 septembre 2020
Le Rotary au galop !

Le Rotary au galop !

Une journée solidarité, organisée par l'Hippodrome de Deauville La Touques et France Galop, a eu...

Sophie Roughol
4 septembre 2020
Rouen-Flaubert : Naissance d'un nouveau club Rotary

Rouen-Flaubert : Naissance d'un nouveau club Rotary

Rouen-Flaubert, c’est le nom choisi par les membres fondateurs de ce nouveau club Rotary de la...

David Goncalves
28 juin 2020
Dimanche J'me lance

Dimanche J'me lance

Prêt pour le dé-confinement ? Vous avez envie d'en parler ? 😀Notre groupe interclub vous...

David Goncalves
9 mai 2020
4 tablettes offertes par le Rotary Club de CAen

4 tablettes offertes par le Rotary Club de CAen

Le Club Rotary Caen a offert 4 tablettes 4G au pôle Anesthésie Réanimations, coordonné par le...

David Goncalves
9 mai 2020
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus