Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Retour
David GONCALVES
27 novembre 2018
Olympiades des Métiers : La compétition à deux

Olympiades des Métiers : La compétition à deux

Tous deux sont en BTS aménagement paysager dans le même CFA de Mont-Saint-Aignan, près de Rouen. Tous deux ont participé au concours du meilleur apprenti. Et ça fait désormais un an que les deux jeunes hommes travaillent chaque semaine ensemble pour préparer les Olympiades des métiers, la première pour Guillaume Vautier, 19 ans, la seconde pour Alexandre Grain, 21 ans.

Trouver son binôme

Alexandre Grain est presque tombé dans la marmite quand il était petit. « Mon père est dans le métier de paysagiste depuis 1991. C’est lui qui m’a donné l’amour du métier, la passion, et c’est pour ça que j’ai voulu faire ce métier, explique-t-il. J’ai fait mon stage de 3e dans son entreprise. Ça m’a plu, j’ai voulu rester dans ce métier-là. »

Après un BP et un bac pro en alternance dans l’entreprise familiale, il est aujourd’hui en deuxième année de BTS dans une entreprise de construction paysagère « pour voir autre chose et apprendre d’autres méthodes de travail ». Après avoir participé trois fois au meilleur apprenti de France, un formateur lui propose de participer aux Olympiades des métiers. « Etant très compétiteur, j’ai accepté. J’ai eu la chance d’être qualifié aux nationales en 2017 à Bordeaux. Je me suis dit pourquoi pas retenter ma chance en 2018, ce coup-ci, avec un nouveau binôme, car mon binôme de l’année dernière était trop âgé pour le refaire. »

Guillaume Vautier a lui découvert le métier de jardinier paysagiste dans les questionnaires d’orientation. « J’ai fait des stages dans les mairies en espace vert. J’ai tenté l’expérience et c’est tombé sur la bonne orientation. » Au concours du meilleur apprenti de France, il a remporté deux médailles d’argent. « Comme j’ai aussi l’esprit de compétition, le CFA m’a demandé si je voulais participer aux Olympiades. J’ai demandé à Alexandre et on est tous les deux tombés d’accord car nous étions tous les deux investis. »

Un métier d’équipe

La candidature en binôme est propre au métier. « C’est un gros travail à réaliser, explique Guillaume Vautier. En finale nationale, c’est un aménagement de 25 m² sur deux jours et demi avec beaucoup de modules : sur le minéral (murs, pavages, gabions), deux terrasses bois, un bassin et tout le végétal qui est autour de l’aménagement. Et dans ce métier, c’est toujours un travail d’équipe, on est jamais tout seul sur un chantier. »

Pour travailler la cohésion, en dehors des entraînements propres à la compétition, les deux jardiniers-paysagistes font du sport ensemble. « On se voit en dehors pour vraiment créer un lien et que ça marche complètement le jour j, explique Alexandre Grain. On va devoir partager le meilleur si on gagne et le pire si on n’a pas de médaille, mais on va devoir tout partager. » « On ne peut pas faire de reproche à l’autre, ajoute Guillaume Vautier. Nous sommes une équipe. S’il y a une erreur sur le terrain, ce sera celle du binôme. »

Après la compétition, chacun reprendra sa route. Guillaume Vautier veut continuer en licence pro pour devenir conducteur de travaux et gérer de gros chantier, peut-être voyager. « C’est bien de bouger en France ou à l’étranger car le paysage change énormément, même d’une région à une autre. »

Quant à Alexandre Grain, il souhaite passer un certificat de spécialisation dans la maçonnerie paysagère. « C’est ce que l’on a travaillé pour le concours et c’est grâce aux concours que j’ai appris et que j’ai aimé : terrasse bois, dallage, pavage, murets, bordures, bassins… » Avoir sa propre entreprise, il ne l’exclut pas : « Je ne dis pas que quand j’aurai 30 ans, je ne prendrai pas la suite de mon père. »

0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Timbrés ? Oui ! Affranchissons nous de la Polio. - DISPONIBLES ! -

Timbrés ? Oui ! Affranchissons nous de la Polio. - DISPONIBLES ! -

Mise à Jour:  Les timbres sont disponibles. Le Carnet de 8 timbres (lettre prioritaire) +...

Michel PENLAE
8 juillet 2021
La Fondation et 5 clubs luttent contre la COVID

La Fondation et 5 clubs luttent contre la COVID

Le Club Rotary « Rouen Flaubert » a porté une très belle action avec le Centre Hospitalier...

Michel PENLAE
16 juin 2021
La Normande LÉA LECARPENTIER à l'honneur !

La Normande LÉA LECARPENTIER à l'honneur !

Léa, de notre district, après avoir remporté le prix régional, se voit sur le podium, à la 4ème...

Michel PENLAE
16 juin 2021
11 clubs au secours des élèves de Beyrouth

11 clubs au secours des élèves de Beyrouth

Plusieurs clubs du District 1640, en partenariat avec la Fondation Maronite du Patriarche à...

Michel PENLAE
16 juin 2021
Aidons l'Interact St-Jo (le Havre) qui se mobilise pour le Liban ...

Aidons l'Interact St-Jo (le Havre) qui se mobilise pour le Liban ...

L’Interact Club Le Havre St-Jo mène une action pour le SNC (Shouf National College), un...

Michel PENLAE
22 mai 2021