Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>
Retour
David Goncalves
Le 27 novembre 2018
Olympiades : Une logistique hors-norme au parc-expo

Olympiades : Une logistique hors-norme au parc-expo

À trois jours du début des finales nationales des Olympiades des métiers, le parc des expositions de Caen a pris des allures de fourmilière géante. On s’affaire partout sur les 45 000 m² dédiés à la compétition pour installer les espaces qui accueilleront les candidats. Le cahier des charges est très précis. Reportage.

« On a un problème avec les tables en inox. Certaines ont quelques centimètres de moins que les autres. Tous les candidats doivent avoir exactement la même table. » Marc Millet, le conseiller régional chargé des Olympiades des métiers, a encore deux jours pour trouver une solution…

storage?id=463728&type=picture&secret=67OhbfCazpWoCsu4J6fildoU98WY9a7Nqkz0iqq8&timestamp=1543307581

45 000 m2 sont dédiés à la compétition

Des dizaines de personnes s’affairent au parc des expositions de Caen pour les finales nationales, qui sont organisées de jeudi à samedi. L’installation répond à un cahier des charges millimétré. « Il s’agit de mettre en place, dans un même lieu, 57 entreprises », résume le président du comité d’organisation français, Michel Guisembert.

À trois jours du début des finales nationales des Olympiades des métiers, le parc des expositions de Caen a pris des allures de fourmilière géante. On s’affaire partout sur les 45 000 m² dédiés à la compétition pour installer les espaces qui accueilleront les candidats. Le cahier des charges est très précis. Reportage.

« On a un problème avec les tables en inox. Certaines ont quelques centimètres de moins que les autres. Tous les candidats doivent avoir exactement la même table. » Marc Millet, le conseiller régional chargé des Olympiades des métiers, a encore deux jours pour trouver une solution…

45 000 m2 sont dédiés à la compétition.

45 000 m2 sont dédiés à la compétition. | Ouest-France

Des dizaines de personnes s’affairent au parc des expositions de Caen pour les finales nationales, qui sont organisées de jeudi à samedi. L’installation répond à un cahier des charges millimétré. « Il s’agit de mettre en place, dans un même lieu, 57 entreprises », résume le président du comité d’organisation français, Michel Guisembert.

Ce n’est pas une petite affaire. Vendredi, quand il y avait encore suffisamment de place pour le manœuvrer, un hélicoptère, arrivé de Bordeaux par la route, a été installé au fond du hall 3. « Il est équipé de roues. Une fois qu’il est entré, on l’a poussé à 4. Il ne pèse qu’une tonne », raconte Dominique Chapeau, partenaire d’Aérocampus et Airbus.

Dix semi-remorques pour l’alimentaire

L’espace accueille aussi un moteur prêté par Safran, qui équipe les Boeing et Airbus, et deux « ateliers de maintenance sur palette » utilisés par l’armée de l’Air en opérations extérieures.

storage?id=463731&type=picture&secret=Tymim6bALSl348DvO8q1xQEuJGxQxaywyQCfayyB&timestamp=1543307743

Un hélicoptère a été installé dans le parc des expositions pour la compétition

Dans l’espace voisin, quatre machines d’usinage conçues par DMG pour la compétition ont été installées. Chacune coûte plusieurs centaines de milliers d’euros.

storage?id=463734&type=picture&secret=VjlWeZleo9tmqU2njxj3VudavplSECbNpzrHYfy9&timestamp=1543307831

L’Alpine Renault attire déjà l’attention dans les allées

Un autre engin attire déjà les flashs, au centre du hall 2 : une Alpine, prêtée par Renault, qui a fourni pour les Olympiades une trentaine de véhicules pour les carrossiers et mécaniciens. « Treize voitures seront officiellement offertes aux centres de formation », indique Marc Millet.

Des fours, des ordinateurs par dizaines, des machines à coudre, des pavés… Les camions se sont livré à un véritable ballet aux portes du site. « Rien que pour l’alimentaire, ce sont dix semi-remorques ! »

storage?id=463736&type=picture&secret=Xee1qyQIA0ewmkJcPjkq663JVPviPU2qHuuUWmUg&timestamp=1543307891

Dany Desforges, 19 ans, et Mavrick Marie, 18 ans, prêtent main-forte. Grâce au service action et prévention de Caen, des jeunes des quartiers effectuent des journées en intérim pendant les Olympiades

Sous l’une des tentes géantes installées par France location devant le parc-expo, des lycéens de Vire et de Coutances jouent du râteau pour étaler 300 tonnes de sable pour l’épreuve d’horticulture. Il a été livré un peu plus tôt par les carrières d’Étavaux, un des gros partenaires de la compétition. Bonvoisin, Promocash, Disgroup, Isigny… Les Olympiades des métiers coûtent 3,5 millions d’euros au conseil régional qui a fait le choix de travailler avec les entreprises de la région.

0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Rouen-Flaubert : Naissance d'un nouveau club Rotary

Rouen-Flaubert : Naissance d'un nouveau club Rotary

Rouen-Flaubert, c’est le nom choisi par les membres fondateurs de ce nouveau club Rotary de la...

David Goncalves
28 juin 2020
4 tablettes offertes par le Rotary Club de CAen

4 tablettes offertes par le Rotary Club de CAen

Le Club Rotary Caen a offert 4 tablettes 4G au pôle Anesthésie Réanimations, coordonné par le...

David Goncalves
9 mai 2020
Orientation Post Bac par le Rotaract de Caen

Orientation Post Bac par le Rotaract de Caen

ORIENTATION POST BAC 📚Besoin d'informations sur une formation ? Sur l'orientation ? 🎓Nos membres...

David Goncalves
9 mai 2020
Dimanche J'me lance

Dimanche J'me lance

Prêt pour le dé-confinement ? Vous avez envie d'en parler ? 😀Notre groupe interclub vous...

David Goncalves
9 mai 2020
Réunion à distance

Réunion à distance

Ce soir, à la réunion de notre club (sur Zoom Coronavirus oblige !) nous étions 16. On nous...

David Goncalves
5 mai 2020
Dons de visières professionnels sur Rouen par le Rotaract

Dons de visières professionnels sur Rouen par le Rotaract

Le dernier assemblage terminé, nous proposons gratuitement des visières de protection à...

David Goncalves
4 mai 2020
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus